Le vrai/faux DE LA DÉTOX

Chasser les toxines de notre organisme à grands coups de légumes crus, de jus frais, de monodiète ou carrément en jeûnant permettrait de conserver la ligne, la santé et même la jeunesse. Vraiment?

PETITE HISTOIRE DE LA DÉTOX
L’idée – très en vogue – de faire une détox, c’est-à-dire de purifier son organisme, ne date pas d’hier. On retrouve, dans la plupart des cultures et des religions, des périodes «maigres» destinées, entre autres, à «laver» le corps (carême chez les chrétiens, ramadan chez les musulmans…). Mais la détox telle qu’on la conçoit aujourd’hui est apparue en Californie au début des années 2000. Dans un souci healthy, elle vise à se débarrasser de tout ce qui entrave le bon fonctionnement de l’organisme, à commencer par notre alimentation, trop riche, trop transformée, trop polluée.

ENTREPRENDRE UNE DÉTOX, C’EST FAIRE LE GRAND MÉNAGE / VRAI.
Et pour réussir, on doit agir sur tous les fronts. Primo, il faut soulager le système digestif en faisant une croix sur tout ce qui est difficile à métaboliser (l’alcool, mais aussi les aliments riches en protéines animales – viande, poisson, fruits de mer… –, les graisses saturées – beurre, crème, fromage, viandes grasses… –, les produits sucrés). Deuxio, il faut soutenir le travail de nos «éboueurs» (les organes émonctoires) en faisant le plein « de nutriments qui favorisent l’élimination (eau, fibres, potassium…), réoxygènent les tissus et luttent contre les radicaux libres (antioxydants), calment les inflammations (oméga 3…) et restaurent l’équilibre du microbiote intestinal (pré- et probiotiques) », souligne le *Dr Benedetti. Enfin, il est indispensable d’augmenter – sans abuser – sa dose quotidienne d’activité physique (marche notamment, mais aussi activités cardio ou de stretching), indispensable pour booster les fonctions d’élimination.

TOUS LES FRUITS ET LÉGUMES SONT DÉTOX / VRAI.
Car ils apportent du potassium et de l’eau qui accélèrent l’élimination dans les urines, des fibres qui captent les toxines et les évacuent dans les selles, et des antioxydants qui contribuent à réduire l’inflammation. «Certains, plus intéressants, sont cependant à favoriser, recommande le Dr Benedetti. Ainsi, les choux contiennent des substances soufrées (glucosinolates), qui stimulent le fonctionnement hépatique, la production de bile et son élimination; l’artichaut possède des vertus stimulantes au niveau hépato-biliaire; les endives sont diurétiques; les topinambours, salsifis, oignons, asperges et poireaux apportent des fibres prébiotiques, les fructanes, qui favorisent au niveau du côlon la multiplication des bactéries susceptibles d’améliorer le fonctionnement du microbiote intestinal.»

LA DÉTOX FILE DE L’ÉNERGIE / VRAI.
Très rapidement – dès les premières 24 h –, la digestion s’améliore, le ventre dégonfle et la vitalité revient. Autres bonus: au fil des jours, le teint s’éclaircit, les maux de tête s’atténuent et le système digestif retrouve un fonctionnement normal.

Y A PAS PLUS EFFICACE QUE LA MONODIÈTE! FAUX.
La monodiète (qui consiste à manger le même aliment à volonté pendant trois jours consécutifs) a globalement les mêmes défauts que la cure de jus, à savoir des carences en nutriments indispensables et le risque de voir notre poids bondir à l’arrêt de ce régime. En revanche, on peut éventuellement miser sur du ponctuel avec une journée de monodiète (pomme, raisin, carotte…) par semaine, à condition de continuer en parallèle une alimentation détox.

FINALEMENT, C’EST UN RÉGIME MINCEUR / FAUX.
Certes, lors d’une détox, on réduit drastiquement tout ce qui fait grossir et on force un peu sur l’activité physique. Du coup, «il est logique d’observer une perte de quelques kilos, surtout après une période d’excès ou chez des personnes qui n’ont habituellement pas un régime alimentaire équilibré», note Valérie Espinasse**. Mais il ne s’agit pas de faire la chasse aux calories, ni d’adopter une alimentation anarchique pour «dégonfler». La détox vise véritablement à nettoyer l’organisme.

* Vice-présidente de l’IEDM (Institut Européen de Diététique et de Micronutrition). ** Auteur de Ma Good détox

Les 7 grands principes
1. Bannir les produits transformés

2. Se mettre au vert

3. Faire une croix sur les toxiques

4. Boire beaucoup

5. Manger bio et de saison

6. Réduire les protéines animales

7. Moins de gras, moins de sucre

PHOTO: SHUTTERSTOCK.COM_COLNIHKO

Aucun commentaire

Laisser un commentaire