Culture Livres #75

Pour lire au soleil…

Presque les vacances, il est temps de songer aux lectures d’été… Récits, histoire, BD, roman ou polar, au soleil les pages vont tourner très vite!

ALICIA, PRIMA BALLERINA ASSOLUTA
Idole mythique d’une période qui ne le fut pas moins, Alicia Alonso, étoile du Ballet de Cuba, a été l’égérie d’un peuple amoureux autant que d’un gouvernement utilisant sa notoriété. Entre ces deux pressions, une jeune femme… La journaliste et réalisatrice suisse Eileen Hofer, auteure d’un documentaire sur la ballerine (Horizontes, 2015), en a repris le scénario dans ce superbe album BD, illustré par la dessinatrice française Mayalen Goust, qui tisse autour de ce passionnant destin l’histoire de La Havane d’hier et d’aujourd’hui, et de deux autres femmes éprises, elles aussi, de danse et de vie.

Mayalen Goust, Eileen Hofer, Rue de Sèvres, 2021, CHF 29.–

RÊVER LA SUISSE
C’est cette expression, plus jolie que «bailler aux corneilles», qu’Henri Calet avait choisie pour ses chroniques: puisque nos congés d’été seront peu exotiques, emboitons-lui le pas à la découverte de la Suisse de 1946 ! Observée par un journaliste anarchiste doublé d’un écrivain pétri d’humour (et, accessoirement, d’un voyou longtemps en cavale), elle révèle une poésie insolite, ainsi que de cocasses défauts, pimentés d’un art réjouissant de correspondre aux clichés… mais avec un subtil décalage. Bon voyage!

Henri Calet, Héros-Limite, 2020, CHF 16.80

ELISABETH H., UNE FEMME COMME LES AUTRES
Comme les autres? Pas tout à fait. Car, en ce début de XXe siècle, il n’est pas si courant en Suisse de réclamer éducation, culture et émancipation pour toutes les femmes, et c’est au prix de difficultés et de sarcasmes… Mais Elisabeth n’a jamais cédé. Le magnifique portrait que dresse Martine Ruchat de cette institutrice neuchâteloise (1885-1970) engagée révèle une femme parfois blessée, mais surtout une pédagogue hors pair, d’un humanisme lumineux et, surtout, visionnaire. Une révélation, saluée du Prix de l’essai de la Société genevoise des écrivains.

Martine Ruchat, Slatkine, 2021, CHF 32.–

LES PRINTEMPS SAUVAGES
Partir à l’aventure sans rien emporter du passé, mains vides et cœur plein, un rêve que font les enfants, plus rarement les adultes. C’est pourtant sa mère qui, fuyant on ne sait quoi, entraîne la narratrice adolescente au bout du pays, de l’océan, d’elles-mêmes. Et ce n’est pas facile… Mais que le monde et la vie se montrent généreux malgré les difficultés! L’ode aux forces de la nature, d’une puissance solaire et incantatoire, durera quatre Printemps sauvages, métamorphosant le couple mère-fille en deux femmes libres.

Douna Loup, Zoé, 2021, CHF 24.–

EN PLEIN BROUILLARD
Un remake de l’énigme de la «Mary-Céleste» sur le lac de Neuchâtel? Peut-être… C’est en tout cas ce qu’insinue l’écrivain, fervent navigateur, qu’un voilier abandonné errant dans la brume et des morts inexplicables (mais nombreuses) n’effraient pas. Malaise et mystère planent sur ce décor lacustre, que de sombres histoires d’argent, de disparitions, d’enquête et de relations sulfureuses rendent soudain beaucoup moins bucolique: sur le pont pour marquer le 10e anniversaire de son éditeur BSN Press, Gilles de Montmollin manœuvre un polar vif et efficace!

Gilles de Montmollin, BSN Press, CHF 22.–

 


RETROUVEZ NOTRE SELECTION SUR www.payot.ch

Aucun commentaire

Laisser un commentaire